Les cafés littéraires #2 - La Rotonde

 

Paris a depuis bien longtemps une réputation littéraire fleurie, riche de la renommée de la Rive Gauche et de ses quartiers célèbres tels que Saint Germain-des-Près et Montparnasse. Avec cette chronique, nous vous emmenons du côté de ces cafés qui ont accueillis les plus grands écrivains de notre langue. Pour ce deuxième volet des cafés littéraires, nous vous proposons de re-découvrir la Rotonde, célèbre café artistique et intellectuel situé au 105 boulevard du Montparnasse. 

 
 
La Rotonde par l'artiste Mona Edulesco

La Rotonde par l'artiste Mona Edulesco

 
 

Ouvert en 1903, il s’agit alors d’un bistro ouvrier, qui deviendra vite un repère de peintres qui migrent de Montmartre vers la Rive Gauche.

« Alpinisme pour alpinisme, c’est toujours la montagne, l’art sur les sommets. Les rapins ne sont plus à leur aise dans le Montmartre moderne, difficile à gravir, plein de faux artistes, d’industriels fantaisistes et de fumeurs d’opium à la flan. A Montparnasse, au contraire, on trouve maintenant les vrais artistes habillés à l’américaine. »

Apollinaire

On pouvait y croiser Guillaume Apollinaire dans les années entre deux guerres avec Blaise Cendrars et Amedeo Modigliani. Modigliani qui avait l'alcool mauvais et qui se faisait renvoyer de tous les bars, retrouva, dit-on, un comportement plus policé à La Rotonde où il rencontra sa future épouse, Jeanne Hébuterne. 
Aucun autre lieu ne pouvait se targuer d'une telle concentration d'intellectuels, d'artistes, de marchants de tableaux et de muses, à l'instar de la célèbre Kiki, "reine des Montparnos", dont son compagnon, Man Ray, disait qu'elle était "irréprochable de la tête aux pieds".  

"Le taxi s'arrêtera en face de la Rotonde. Quel que soit le café de Montparnasse où vous demandiez à un chauffeur de la rive droite de vous conduire, il vous conduira toujours à la Rotonde."

Hemingway

Carrément votre, 

Petitjean Paris Léa Petitjean fondatrice